REPORTAGES PUBLICATIONS CONTACT EDITION COLLECTION


PAZI, MINE ! (Attention, mines !)

BOSNIE-HERZEGOVINE © ALEX ANGER / ZEPPELIN NETWORK

Plus de 600 morts et 1000 blessés depuis 1995 : le bilan de l'après-guerre est lourd en Bosnie-Herzégovine. Dans ce petit État issu de l'éclatement de la Yougoslavie, les mines antipersonnel et autres objets non explosés font régulièrement des victimes. Avec 1176 km² de zones potentiellement minées – la surface de la Martinique – ce sont 2,3% du territoire national qui sont concernés. Il s'agit d'un des taux les plus élevés au monde. Presque toutes les municipalités sont touchées par ce fléau qui affecte plus de 500.000 personnes dans leur quotidien : proximité des écoles et des habitations, terrains agricoles inutilisables, parcs naturels contaminés, … Le contraste est saisissant entre la beauté de ce pays vert et vallonné, et la dangerosité de ses espaces naturels – lit des rivières, collines boisées, cimes enneigées – qui cachent des engins de mort prêts à prendre de nouvelles vies.



LE PHOTOGRAPHE ALEX ANGER

Basé à Zagreb, en Croatie, Alex travaille désormais principalement dans les Balkans. Il se focalise sur des thématiques sociales, et son regard de géographe le porte plus particulièrement vers les territoires en mutations. Les questions de santé et les communautés dans un contexte post-conflit l'intéressent particulièrement.