REPORTAGES PUBLICATIONS CONTACT

CAUCHO RETOUR AUX RACINES
#075
Selon Josias, le recteur de la basilique, bon nombre d'habitants de l'Igarapé do Caucho ne boivent pas de nixpae (ayahuasca) et ce sont autant de personnes qui peuvent être intéressées par l'évangélisme. Pour lui, la religion a permis de réduire la consommation d'alcool et de rassembler les gens. D'ailleurs il s'emploie à communiquer le plus possible avec le cacique Nasso pour ne pas qu'il y ait de conflit entre l'église et la tradition, pour entretenir de bonnes relations avec les non-pratiquants. D'après lui, l'évangélisme ne constitue pas une rupture avec la culture traditionnelle des Huni Kuin. « Au contraire, elle amène quelque chose en plus », précise-t-il. Certaines prières et cantiques sont même traduits en haxakuin (la langue ancestrale). Et si la plupart des fidèles ne consomment pas la médecine de la forêt, ils continuent quand même de pratiquer leur culture à travers l'artisanat, la langue, les peintures corporelles, etc.

Igarapé do Caucho, Brésil.
8°16'27''N 70°41'43''W
© NICOLAS CORTES / ZEPPELIN NETWORK


Tous droits réservés. Aucune image du site ne peut être reproduite sans l'autorisation écrite de Zeppelin.
All rights reserved. Content on this website may not be used without licensing or permission.