REPORTAGES PUBLICATIONS CONTACT
UKRAINE 2022 IMAGES DE GUERRE
BOUTCHA + KYIV, UKRAINE © NICOLAS CORTES / ZEPPELIN NETWORK

CRIMES DE GUERRE. Les images de la tuerie de Boutcha, dans la banlieue de Kyiv, font le tour du monde. Constitueront-elles un tournant dans la guerre en Ukraine ? Depuis cette découverte le 2 avril 2022 et l'émoi suscité au sein de la communauté internationale, Volodymyr Zelensky dénoncant un « génocide », la Russie rejette toute responsabilité, quitte à s'appuyer sur des arguments qui ne reposent sur rien.  Attention, certaines images peuvent choquer. 

NAÎTRE SOUS LES BOMBES. Dans le centre de Kyiv, à quelques minutes de la place Maïdan, un imposant bâtiment de style soviétique abrite une maternité. Les fenêtres du rez-de-chaussée sont recouvertes de papier journal. Des sacs de sable envahissent l'espace qui est devenu une véritable forteresse. Depuis le 24 février, date du début de l'invasion russe, les maternités sont désertes et celle-ci a déménagé dans les sous-sols. À l'accueil, l'ambiance est pesante. Des regards suspects se posent sur des inconnus ; les Ukrainiens craignent à chaque instant que des « saboteurs russes », des espions du Kremlin, ne pénètrent dans les locaux. Oleksandra Lysenko, directrice-adjointe de l'établissement, nous accueille… les marques sombres sous ses petits yeux trahissent une lourde fatigue. [texte disponible à la demande]

LE PHOTOGRAPHE NICOLAS CORTES
Reporter dans l'âme, Nicolas témoigne de son temps. Des Gilets jaunes aux militants de la cause animale, il est attentif aux grands mouvements sociaux. Outre les urgences humanitaires, dont le tsunami dans le détroit de la Sonde (Indonésie 2018), il suit des luttes plus confidentielles, tels les résidents de Grande-Baie opposés à l'installation d'une base nautique (Guadeloupe 2017), ou encore les Palestiniens irréductibles face à la colonisation israélienne (Cisjordanie 2019).