REPORTAGES PUBLICATIONS CONTACT





NICOLAS CORTES
/ ZEPPELIN NETWORK

Reporter dans l'âme, Nicolas témoigne de son temps. Des Gilets jaunes (Paris 2018) aux militants DXE de la cause animale (Côtes-d'Armor 2019), il est attentif aux grands mouvements sociaux. Il suit également des luttes plus confidentielles, tels que les résidents de Grande-Baie opposés à l'installation d'une base nautique (Guadeloupe 2017), ou encore les Palestiniens irréductibles face à la colonisation israélienne (Cisjordanie 2019). Sensible aux urgences humanitaires, Nicolas n'a pas hésité à traverser le monde pour rencontrer les victimes du tsunami dans le détroit de la Sonde (Indonésie 2018).
BRÉSIL AUTOCHTONES
UN RETOUR AUX RACINES

Peuple autochtone de l'Amazonie, les Huni Kuin ont quitté la ville pour retourner dans la forêt. Initiée par le cacique Nasso et les chamans, cette dynamique est accompagnée depuis 2005 par la religion du Santo Daime, et depuis 2012 par les Évangélistes. Un syncrétisme arrosé d'ayahuasca, la boisson allucinogène qui demeure la pierre angulaire de cette communauté connectée aux réseaux sociaux.

FRANCE CRABE BLEU
UNE ESPÈCE ENVAHISSANTE

Apparu en 2017 sur les côtes françaises, le Crabe bleu avance à grands pas. Agressif et sans prédateur, il colonise une à une les lagunes près de Narbonne, écrasant la biodiversité sur son passage. Qualifiée « d'envahissante », l'espèce surprend les pouvoirs publics qui tentent de valoriser ses qualités gustatives tandis que les filets de pêche sont dévastés. L'animal est dur à cerner, mais il faut réagir vite pour sauver ce qui peut encore l'être.

SOUDAN HUMANITAIRE
LES RÉFUGIÉS DU TIGRÉ

Débutée en novembre 2020, la guerre du Tigré oppose l'armée éthiopienne aux forces de la province du Tigré (FLPT). Un mois plus tard, l'ONU recense 950 000 déplacés, dont 50 000 se sont réfugiés au Soudan voisin. Mais une fois à l'abri des combats, il doivent survivre à l'exode car les routes d'approvisionnement sont coupées. La population souffre de malnutrition tandis que le conflit risque de s'enliser.

PALESTINE MASAFER YATTA
LA RÉSILIENCE D'UN PEUPLE

Placée sous le contrôle de l'armée israélienne, la zone C représente 61% de la superficie de la Cisjordanie. Elle est devenue un foyer de la colonisation, mais ici, dans les collines au sud d'Hébron, la route qui rejoint Masafer Yatta est régulièrement détruite. Tout au bout, quelques Palestiniens ont pourtant décidé de rester. Harcelés par les contrôles militaires et les invectives des colons, poussés à l'exil par les démolitions récurrentes, ils résistent tant bien que mal.